Contenu

Communiqué de presse - violences au POUZIN SAMEDI 1er décembre

 

Ce lundi 03 décembre 2018, le préfet de l’Ardèche a tenu une conférence de presse sur les violences commises ce samedi soir au Pouzin.

Le mouvement des « gilets jaunes » du 1er décembre au Pouzin a démarré dès le matin avec environ 70 manifestants regroupés au rond point de la Rotonde dans une ambiance relativement calme.

En fin de journée, le mouvement a pris un caractère plus radical avec l’arrivée d’individus armés : les premières attaques contre les gendarmes se sont enchaînées, de manière de plus en plus violente et incontrôlée. Des individus armés de battes de baseball, de masses, de pierres, s’en sont alors pris aux forces de l’ordre.

Lors de ces échauffourées, 23 gendarmes ardéchois et drômois, venus en renfort, ont été blessés. 37 sapeurs pompiers ont dû être mobilisés au Pouzin pour circonscrire les incendies et apporter secours aux blessés.

Le préfet de l’Ardèche a déploré cette flambée de violence à l’encontre des militaires et des policiers mobilisés au Pouzin, qui assurent la protection des usagers de la route et des manifestants depuis trois semaines, et condamne avec la plus grande fermeté les inacceptables dégradations commises, samedi soir.

Dimanche 3 décembre, elle a rencontré les gendarmes et les pompiers mobilisés dans la soirée de samedi, leur a exprimé son entier soutien et a rendu hommage à leur dévouement dans l’accomplissement de leurs missions périlleuses pour assurer la sécurité des français sur tout le territoire.

Les forces de l’ordre ont interpellés deux individus qui ont été immédiatement placés en garde à vue. Des enquêtes sont toujours en cours pour déterminer l’ensemble des responsables de ces violences.

Enfin, le préfet de l’Ardèche garantit que tous les moyens nécessaires sont actuellement mobilisés, et le seront le temps qu’il faudra, pour apaiser la situation et prévenir tout nouvel incident.

 
 

Documents associés :