Année 2020

Contenu

Débroussailler pour préserver la nature et ses biens est une nécessité, une obligation

 

En Ardèche, la forêt et la végétation naturelle couvrent une superficie de plus de 370 000 ha (67 % du territoire départemental). Compte tenu des conditions météorologiques que nous connaissons chaque année notamment durant la saison estivale, ces espaces sont particulièrement sensibles au feu. Tout départ de feu peut ainsi se solder par de grands incendies catastrophiques sur le plan écologique, humain et financier.

Débroussailler pour préserver la nature et ses biens est une nécessité, une obligation.

En effet, depuis 1985, dans les 335 communes ardéchoises le débroussaillement est obligatoire dans un rayon de 50 mètres autour des habitations, des bâtiments et des installations situées à moins de 200 mètres des bois, forêts, landes, garrigues, maquis et plantations forestières.

Maintenir en état débroussaillé toute l’année est une obligation légale pour les propriétaires. Le débroussaillement contribue, en cas de départ de feu, à protéger la forêt et les espaces naturels combustibles, éviter que les flammes n’atteignent les habitations et sécuriser les personnels sapeurs pompiers luttant contre l’incendie.

Le code forestier définit le débroussaillement comme l’ensemble des opérations de réduction des combustibles végétaux de toute nature dans le but de diminuer l’intensité et de limiter la propagation des incendies.
Ces opérations assurent une rupture suffisante de la continuité du couvert végétal. Elles peuvent comprendre l’élagage des arbres conservés et l’élimination des rémanents de coupes. En cas de départ de feu accidentel, un terrain entretenu et débroussaillé ralentit la progression du feu en le transformant en un simple feu courant et diminue sa puissance, donc les émissions de chaleur et de gaz. Cela permet également d’éviter que les flammes n’atteignent des parties inflammables des constructions, de confiner des occupants des constructions et habitations en dur ainsi que d’améliorer la sécurité des services d’incendie et de secours lors de leur intervention.

Des contrôles sur l’ensemble du département sont réalisés afin de vérifier l’exécution du débroussaillement obligatoire. En cas de non-respect de la réglementation, les propriétaires s’exposent à des sanctions, amendes et contravention voire à la réalisation d’office du débroussaillement à leurs frais. En outre, en cas de sinistre, les assurances peuvent ne pas couvrir systématiquement les dommages engendrés par l’incendie et la responsabilité civile du propriétaire peut être engagée si l’absence de débroussaillement a facilité la propagation de l’incendie.

Chaque année en Ardèche, 1,7 million d’euros des budgets de l’État et du Département sont consacrés à la prévention des incendies de forêts (création et entretien des ouvrages tels que citernes et pistes, dispositifs de surveillance). L’intervention des pouvoirs publics et des collectivités en matière de prévention des incendies de forêt ne saurait être efficace sans l’action de débroussaillement des propriétaires concernés.

Communiqué de presse (format pdf - 179.1 ko - 25/06/2020)