Contenu

Elections départementales 2015 : Oui je vote !

 

Les élections départementales remplacent les élections cantonales et permettent de désigner les membres du conseil départemental (ex-conseil général) dans le cadre du canton.

 

Les conseillers généraux élus en 2008 et en 2011 seront tous remplacés en mars 2015 par des conseillers départementaux.

Les élections départementales ont lieu les 22 et 29 mars 2015.

A compter de ce scrutin, les conseils généraux et les conseillers généraux seront dénommés respectivement conseils départementaux et conseillers départementaux.

Les conseillers départementaux seront ainsi élus dans les 17 cantons du département de l’Ardèche.

Les élections départementales sont les premières élections qui permettront de procéder au renouvellement général de l’ensemble des conseils départementaux.

Les conseillers départementaux sont élus pour six ans et sont rééligibles.

Dorénavant, dans chaque canton, deux conseillers départementaux de sexe différent formant un binôme sont élus au scrutin majoritaire à deux tours.

Une fois élus, les deux membres du binôme exercent leur mandat indépendamment l’un de l’autre.
Pour être élu au premier tour de scrutin, un binôme doit recueillir à la fois la majorité absolue des suffrages exprimés (50% des suffrages exprimés plus une voix) et un nombre de suffrages égal au quart des électeurs inscrits.

Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour est organisé.

Au second tour, sont autorisés à se présenter les binômes ayant obtenu au premier tour au moins 12,5% des voix des électeurs inscrits dans le canton. Si un seul binôme de candidats remplit cette condition, le binôme ayant obtenu le plus grand nombre de suffrages après lui, peut se maintenir au second tour. Si aucun binôme ne remplit cette condition, seuls les deux binômes arrivés en tête peuvent se maintenir au second tour.

Pour être présents au second tour, les binômes remplissant les conditions ci-dessus devront de nouveau déposer leur candidature auprès de la préfecture.

Au second tour, la majorité relative suffit pour être élu. En cas d’égalité de suffrages, l’élection est acquise au binôme qui comporte le candidat le plus âgé.

Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse (format pdf - 1.6 Mo - 16/03/2015)