Contenu

"Garantie Jeunes" : redonner la priorité à la jeunesse

 

Pour les jeunes de 18-25 ans en situation de grande vulnérabilité sur le marché du travail, le Gouvernement a mis en place la Garantie jeunes. Un dispositif donnant à ces jeunes la chance d’une intégration sociale et professionnelle grâce à un parcours intensif de formation et d’accès à l’emploi. D’ici fin 2017, 100 000 jeunes auront bénéficié du dispositif.

 

Près de 46 000 jeunes entrés en Garantie jeunes depuis 2013

La Garantie jeunes s’adresse à des jeunes de 16 à 25 ans, en situation de précarité qui ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en étude. Pour favoriser leur insertion dans l’emploi, ils sont accompagnés de manière intensive et collective, bénéficient de mises en situation professionnelle. Cet accompagnement est assorti d’une aide financière pour faciliter leurs démarches d’accès à l’emploi. Cette expérimentation a été lancée sur 10 départements en 2013 et a été étendue à 62 nouveaux départements en 2015. En deux ans, près de 46 000 jeunes en ont bénéficié.

La Garantie jeunes étendue à 19 nouveaux départements

Fort des premiers retours d’expérience, qui soulignent l’intérêt et l’efficacité de cette démarche innovante pour les jeunes et les entreprises concernés, Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a lancé en décembre 2015 un nouvel appel à candidatures pour étendre la Garantie jeunes à tous les territoires volontaires en 2016. 19 nouveaux départements et 85 nouvelles missions locales vont donc très prochainement mettre en œuvre le dispositif. Fin 2016, 91 départements volontaires déploieront la Garantie Jeunes. Celle-ci sera généralisée à l’ensemble du territoire en 2017 sur la base de l’évaluation du comité scientifique qui rendra ses premières conclusions à l’été.

La démarche Garantie jeunes s’inscrit dans une volonté de promouvoir d’autres formes d’accompagnement afin d’apporter une réponse plus adaptée aux besoins spécifiques des jeunes en situation de grande précarité et d’exclusion du marché du travail. Elle est basée sur la reconnaissance de l’accès à l’emploi comme facteur premier d’insertion et de lutte contre la pauvreté. Elle vise également à apporter un appui aux employeurs et à les intégrer comme acteurs dans le champ même de l’accompagnement, pour influer sur leurs pratiques de recrutement et sécuriser leur relation de travail avec les jeunes.

Chiffres clés au 31 décembre 2015

  • 72 départements déploient déjà la Garantie jeunes dans 273 missions locales. Fin 2016, ils seront 91 départements dans 358 missions locales, soit 80% du réseau
  • 46 000 jeunes sont entrés en Garantie jeunes depuis le début du dispositif (2013) et 35 000 sont en cours d’accompagnement
  • Leur profil :
    94% sont ni étudiants, ni en emploi, ni en formation (Neets) ;
    Près de 80 % sont très peu qualifiés, ou n’ont aucun diplôme ;
    21% résident dans un quartier politique de la ville (QPV).
  • 18% n’étaient pas connus des missions locales.
  • Près de 83% des jeunes, accompagnés depuis plus de 2 mois en Garantie jeunes, ont eu une ou plusieurs expériences professionnelles.
  • Plus de 100 000 jeunes devraient avoir intégré la Garantie jeunes d’ici fin 2016.

Téléchargez le dépliant sur la "Garantie Jeunes". (format pdf - 662.8 ko - 01/03/2016)