Décembre 2021

Contenu

Influenza aviaire : déclaration des mortalités d’oiseaux sauvages

 

Compte tenu de la situation épidémiologique européenne vis-à-vis l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP), la France est passée à compter du 5 novembre en niveau de risque « élevé ».

Cette décision a été prise à la suite de la détection de nombreux cas d’IAHP dans la faune sauvage migratrice en Europe et en France.

La surveillance des mortalités anormales d’oiseaux sauvages vise à détecter le plus précocement possible la présence et la diffusion de virus IAHP. Elle est mise en œuvre sur l’ensemble du territoire national, indépendamment des cas d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) qui pourraient être mis en évidence chez les oiseaux captifs (élevages, basse-cours).

Les circonstances de déclaration des mortalités d’oiseaux sauvages sont les suivantes :

• Cygne et autres anatidés (canards, oies, sarcelles, etc), mouettes, goélands (laridés), sternes, râles, foulques, poules d’eau (rallidés) : dès le premier oiseau trouvé mort ;
• Autres espèces : mortalités groupées d’oiseaux sauvages correspondant à la découverte d’au moins trois (3) cadavres d’oiseaux d’une ou plusieurs espèces sur un même site (sur un rayon d’environ 500 m) et sur un laps de temps maximal d’une semaine.

Dans tous les cas, les oiseaux en état de décomposition avancée, tués à la chasse ou dont la cause de la mort paraît évidente, ne seront pas signalés. Il ne faut pas toucher ou manipuler le cadavre.

Les signalements doivent être effectués dès la découverte des cadavres auprès de :

• L’Office Français de la Biodiversité (OFB) : 04 75 64 62 44 (laisser un message en dehors des heures d’ouverture) - sd07@ofb.gouv.fr
• La Fédération Départementale de la Chasse (FDC) : 04 75 87 88 25- fdc07@fdc07.fr

Il est par ailleurs rappelé que toute mortalité anormale d’oiseaux domestiques dans les basse-cours ou dans les élevages doit être signalée sans délai auprès de son vétérinaire ou de la DDETSPP (Direction départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations - Tél : 04 75 66 53 50 - courriel : ddetspp-veto@ardeche.gouv.fr).