Contenu

Inventaire des sites industriels en Ardèche

 

Fin de la mission du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) aux Archives départementales

 

Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), service géologique national français, est l’organisme public français de référence dans le domaine des sciences de la Terre pour la gestion des ressources et des risques du sol et du sous-sol.

Enquête documentaire et qualité des sols dans les établissements accueillant des enfants et des adolescents construits sur d’anciens sites industriels

De mars à mi-août 2013, les Archives départementales ont accueilli dans leur salle de lecture une équipe du BRGM – 4 étudiants en aménagement du territoire et 1 chef de groupe – pour un travail de dépouillement des fonds d’archives relatifs aux activités industrielles.

Il s’agissait de mettre à jour l’inventaire historique régional des sites industriels en région Rhône-Alpes (IHR-RHA) dont la première version date des années 1990. Intégré dans la base de données nationale BASIAS, il doit recenser tous les sites industriels abandonnés ou non, susceptibles d’engendrer une pollution de l’environnement. Mises à disposition du public à l’horizon 2014-2015, les données recueillies serviront notamment aux enquêtes préalables menées avant toute construction d’ « établissement sensible » accueillant des personnes de moins de 17 ans.

En Ardèche, les Archives départementales ont effectué un premier repérage des sources disponibles. Sur les 1963 cotes fournies, ce sont finalement 961 références qui ont été retenues car correspondant à la fois au cadrage chronologique (du milieu du XIX° siècle à la fin des années 1970) et à la nomenclature des activités industrielles ayant potentiellement un impact sur la pollution des sols.

Pendant 5 mois, l’équipe a procédé au dépouillement des liasses en salle de lecture. Chaque dossier consulté était analysé pour récupérer le plus d’informations possibles sur l’historique et la localisation du site : nature de l’activité principale et ses évolutions, dates de début et de fin d’activité, adresse, produits utilisés…Les plans qui se trouvaient dans les dossiers ont été photographiés pour être utilisés lors de la phase de localisation.

Si la recherche a porté essentiellement sur les dossiers des installations classées issus des fonds de la préfecture et sur les dossiers des mines et carrières du service des Mines, elle s’est parfois orientée vers des sources plus originales. Ainsi les dossiers d’autorisation d’appareils à vapeur conservés en sous-série 8 S. A première vue, l’installation d’une chaudière à vapeur n’entrait pas dans le cadrage de l’inventaire. Or cet équipement servait le plus souvent au fonctionnement d’une activité industrielle : la consultation du dossier d’autorisation, avec ses plans, a ainsi permis d’obtenir des renseignements précieux sur la localisation de sites industriels et notamment des mégisseries sur le secteur d’Annonay.

2200 sites industriels ardéchois localisés à 65%

Car la particularité de l’opération est de raisonner en termes de sites et non d’entreprises. L’enjeu est en effet de localiser le site ayant abrité une activité potentiellement polluante pour en retracer les différentes occupations et permettre le croisement avec les établissements sensibles à construire. A l’aide des informations présentes dans les dossiers mais aussi avec l’outil SIG du BRGM, l’équipe a réussi à localiser précisément 65% des 2200 sites ardéchois identifiés. Pour les autres, la localisation s’est avérée impossible en raison de l’absence de plans dans les dossiers, d’indications trop vagues ou trop succinctes. Véritable jeu de piste, cette étape a fait appel à toutes les sources d’informations disponibles dont les plans cadastraux et les cartes postales mis en ligne sur le site internet des Archives départementales. En superposant ces couches d’informations sur l’outil SIG, la position de chaque site a ainsi pu être déterminée sur une carte au 1/25 000ème.

Cette campagne de dépouillement a donc permis une exploitation originale et inédite des fonds conservés par les Archives départementales, qu’ils soient papier ou iconographiques, modernes ou contemporains. Collaboration enrichissante entre les Archives départementales et le BRGM, cet inventaire est enfin une belle illustration d’un dialogue renouvelé entre histoire industrielle et protection de l’environnement et des populations.

Illustrations
Exemple de localisation de la mégisserie Rouveure à Annonay

fig.1 Plan avec contour de la mégisserie surligné en vert, 1861 (ADA, 8 S 92)

fig.2 Positionnement du contour de la mégisserie sur différentes couches de cadastre (rénové et actuel) à l’aide de l’outil de localisation du BRGM

Pour plus d’informations :

Site interner du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Demarche-Etablissements-sensibles.html

Site internet de la base de données BASIAS :
http://basias.brgm.fr/