Contenu

Journée internationale des droits des femmes : valorisation de l’entrepreneuriat féminin

 

Dans la continuité de la journée internationale des droits des femmes, le préfet de l’Ardèche, Alain TRIOLLE a donné le lundi 4 avril dans les salons de l’Hôtel de la préfecture une réception afin de promouvoir l’entrepreneuriat féminin.

 

Cette soirée était l’occasion de mettre à l’honneur des créatrices et repreneuses d’entreprises en Ardèche et les structures qui les accompagnent, ainsi que des femmes et des hommes qui œuvrent pour l’égalité entre les sexes.

Des cheffes d’entreprises ardéchoises sont venues présenter leur parcours de création et échanger sur leur vision de l’entrepreneuriat, donnant des conseils utiles à toutes celles qui envisagent de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Cet événement, placé sous le « marrainage » de Nathalie Degoute, finaliste du prix Territoire Rural du concours régional Initiative Ô Féminin 2015, s’inscrit pleinement dans la continuité de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars.

Il entre également dans le cadre du plan national de l’entrepreneuriat féminin mis en place par l’État et sa déclinaison régionale soutenue par la Caisse des dépôts et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

La réception a été organisée en partenariat avec les quatre plateformes d’accompagnement à la création d’entreprises intervenant sur le territoire ardéchois, la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi et Pôle emploi.

Portraits de femmes cheffes d’entreprises

La marraine de l’événement Nathalie Degoute tient un commerce multi-services à Talencieux - Fille d’entrepreneurs et de formation commerciale, Nathalie Degoute a depuis toujours eu l’envie de créer sa propre entreprise. Après 14 ans de carrière en gestion et administration, Nathalie Degoute rachète l’unique magasin de son village et développe un commerce multi-services convivial. En plus du bar, tabac, gaz et pressing, le Pous’café a misé sur une gamme de produits variés allant des produits de l’enseigne Proxi à la vente de produits locaux achetés directement aux producteurs : charcuteries, pains, boissons, fruits et légumes, fromages... Bien plus qu’un commerce attractif, Nathalie Degoute a su créer un lieu chaleureux et familial, véritable point de rencontre pour tous les habitants du village.

Ses motivations : « J’ai toujours eu envie de créer et gérer ma propre société. Je pense que ce désir vient de l’exemple que j’ai de mes parents. En effet, pendant toute mon enfance, j’ai côtoyé les marchés sur les lesquels ils vendaient leurs propres produits. Je me suis ensuite orientée vers des études commerciales. Mes expériences professionnelles m’ont permis d’acquérir le sens du relationnel, du service au client et de la disponibilité. Habitante de Talencieux, je me rendais bien compte qu’il manquait une épicerie dans le village. Quand j’ai eu l’opportunité, en 2014, de racheter le commerce, je me suis fixée le challenge suivant : dynamiser le village en offrant aux clients un magasin multi-services convivial proposant un large choix de produits. Salariée depuis toujours, j’ai pris le risque de m’installer à mon compte malgré les conséquences financières que cela induit et les difficultés nouvelles auxquelles il faut faire face. Mais ma volonté et ma conviction d’aboutissement de ce projet m’ont permis de réussir ma reconversion et d’obtenir aujourd’hui un réel épanouissement professionnel ».

Contact : nathalie_crevier@yahoo.fr

Emmanuelle Riou est à la tête du Muséum de l’Ardèche à Balazuc, une entreprise à vocation culturelle et touristique de la Paléontologie et plus généralement de la géologie en Ardèche. Cette entité culturelle et scientifique mène à la fois des actions sur site et hors les murs. L’espace Muséographique présente une exposition sur 200m2, un amphithéâtre, un espace accueil et boutique ainsi qu’un café culturel. Hors les Murs, le Muséum réalise de nombreuses actions : expositions itinérantes, balades géologiques, conférences, ateliers grand public. Mon entreprise est pour le moins inhabituelle par son statut, un musée privé, et par son activité qui n’est pas strictement économique.

Ses motivations : « Depuis l’enfance, j’ai toujours voulu "être cheffe". Une envie qui ne m’a
pas quitté avec le temps et c’est vers l’entrepreneuriat que je me suis tournée pour l’indépendance, l’esprit créatif et la liberté d’initiative. Plus particulièrement à travers la création du Musée, j’ai su allier mes compétences professionnelles, ma passion : la paléontologie, avec mon
histoire familiale. Plus qu’une entreprise, il s’agit pour moi d’un projet de vie ».

Contact : www.museum-ardeche.fr

Fanny Argaud a créé "MARGAUD" à Alboussière , une entreprise de vêtements pour les professionnels de la santé. MARGAUD crée, confectionne et commercialise des vêtements pour les professionnels de la santé. Les points forts de ses modèles sont la qualité, le confort et l’esthétique. Nous avons le souci d’une fabrication responsable (locale) pour répondre à des besoins précis (fonctionnalité, aisance des mouvements etc...). MARGAUD s’inscrit également dans une volonté de reconnaître, promouvoir et cultiver l’héritage qui est le sien. Ainsi d’une part la collection est directement inspirée de la haute couture française et d’autre part en tant que fille et petite fille de couturière, j’ai le désir d’honorer celles qui m’ont précédées et transmis des valeurs et un savoir-faire en offrant un travail bien fait, aboutie, créatif et cohérent avec son environnement.

Ses motivations : « Je ne trouvais pas d’emploi dans le domaine de mes compétences. L’idée a germé petit à petit ».

Contact : contact@margaud.fr

Carine Clemenson a créé "Les loulous" à Ardoix, une micro crèche, structure d’accueil petite enfance, privée qui accueille 10 enfants en simultané, encadrés par des professionnelles de la petite enfance. C’est une structure conviviale avec un esprit familial. La micro crèche est un concept qui plaît beaucoup aux parents et qui répond pleinement à leurs besoins, à échelle humaine.

Ses motivations : « J’ai un diplôme d’ingénieur-entrepreneur, et j’ai, depuis ma jeunesse, une volonté de créer mon entreprise pour travailler en toute autonomie et pouvoir être maître de mes décisions. Je souhaite organiser mon temps de travail selon mes contraintes personnelles.
Je suis toujours en quête de nouveaux challenges pour dynamiser ma vie professionnelle ».

Contact : https://www.facebook.com/lesloulousdardoix

Raquel Bernard-Estève a créé "Duo Bonito" à Saint-Montan, une SARL qui loue du matériel scénique pour le spectacle "Chansons à Risques". Ce matériel (camion, scène, gradins, sonorisation et éclairage) nous permet de proposer le spectacle à des communes dépourvues de salle des fêtes.
Nous amenons avec nous un véritable petit théâtre de plein air en ordre de marche.

Ses motivations : « Aller au plus près des spectateurs qui n’ont pas de salle de spectacle à proximité ».

Contact : https://www.facebook.com/Duo-Bonito...

Duo Bonito sera présent au festival d’Avignon 2016 au théâtre de la Luna.

Amandine Stoetinck tient une boutique d’Antiquité à Saint-Didier-sous-Aubenas . Il s’agit d’un lieu où l’on peut trouver des objets, les plus authentiques possibles, avec une préférence pour la période ART DECO 1900-1930.
Mise à disposition d’un service de dépôt-vente en corrélation avec mon activité principale.

Ses motivations : « De travailler pour moi et de me lever chaque matin pour faire ce que j’aime. Je suis fille de brocanteur et j’ai fait mes armes auprès d’un Antiquaire (XVIII ème et XIX ème) qui m’a initiée dans ce métier passionnant ».

Contact : larosedesvents07@gmail.com

Karine Taupe tient le camping Mas Sud Ardèche à Saint-Just-d’Ardèche. Situé au bord de l’Ardèche, il possède un snack et comprend 45 emplacements dont 10 mobil-homes et 2 roulottes.

Ses motivations : « travailler pour soi, être actrice de son avenir ».

Contact : karinetaupe@gmail.com

Cet événement a été organisé d’une main de maître par Charlotte SIMON, volontaire en service civique à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations.

Pour en savoir plus sur l’entrepreneuriat féminin en Ardèche, lire le dossier de presse réalisé à cette occasion. (format pdf - 866.2 ko - 05/04/2016)