Année 2021

Contenu

Juin 2021 - Rencontre avec les adultes relais

 

Vendredi 25 juin, le Préfet rencontrait pour la première fois les adultes relais de l’Ardèche, en présence de Siheme Boumerah déléguée du Préfet en charge de la politique de la ville.

À cette occasion, il est revenu sur l’importance de leur rôle dans le cadre de la Politique de la Ville : « Si l’État est la racine principale, les cheveux racinaires sont les adultes relais ».

En effet, bien que l’Ardèche soit un territoire rural, la Politique de la Ville a de l’importance. Le département comprend des quartiers moins égaux que les autres, il est donc primordial de réaliser un travail d’accompagnement pour favoriser la cohésion sociale. La crise sanitaire n’a rien arrangé aux difficultés déjà présentes, c’est pourquoi en un an le nombre d’adultes relais a été multiplié par deux en Ardèche. Dès lors, qui sont ces adultes relais ? Quel est leur rôle ?

Issus de différentes structures (comité de secours populaire, centre social et familial, associations, etc.), les adultes relais ont un large champ d’intervention dans des quartiers en difficulté. Ils accompagnent les personnes pour leur insertion professionnelle, et notamment les jeunes pour accéder à des formations. Ils impulsent la mise en place de projets dans les quartiers, ils font de l’aide aux devoirs et de l’éducation au numérique.

Leur rôle premier est de repérer et toucher les personnes invisibles, pour les informer de leurs droits et les orienter vers des partenaires pertinents.

Afin de réaliser à bien cette mission, les adultes relais reçoivent de nombreuses informations sur les dispositifs étatiques. Ainsi, ils peuvent orienter et accompagner les jeunes dans leur démarche pour réaliser un Service civique, pour participer au Service National Universel, ou encore pour bénéficier du Dispositif SESAME. Les adultes relais sont également en lien avec différentes institutions, pour leur faire remonter les problèmes de terrain qu’ils rencontrent. Ils sont notamment des interlocuteurs privilégiés de la Déléguée au Droit des femmes, pour agir sur la problématique des violences conjugales.