Contenu

L’origine des feux et la connaissance des causes

 

L’origine des feux de forêt est trop souvent et trop rapidement imputée à des actes de malveillance ou à la pyromanie.
Contrairement à ces idées reçues la plupart des incendies de forêt est due à des imprudences humaines ou à des accidents.

 

L’origine des feux de forêt est trop souvent et trop rapidement imputée à des actes de malveillance ou à la pyromanie.
Contrairement à ces idées reçues la plupart des incendies de forêt est due à des imprudences humaines ou à des accidents.

Les incendies de forêts peuvent avoir pour origine des causes très diverses :
. la foudre (seule cause naturelle) ;
. des causes accidentelles liées à des installations (lignes électriques, chemin de fer, voitures, dépôts d’ordures) ;
. des causes involontaires liées à des activités professionnelles (travaux forestiers, agricoles, industriels, publics et artisanaux) ;
. des causes involontaires liées à monsieur « tout le monde » (travaux de jardinage, barbecue, feu d’artifice, mégots, etc...)

La recherche des causes est le travail préalable indispensable que les acteurs et les services concourant à la protection des forêts contre l’incendies doivent accomplir afin d’obtenir de meilleurs résultats sur le long terme.
Un éminent spécialiste de ces problèmes disait « les feux contre lesquels il est le plus facile de lutter, c’est bien ceux qui ne se sont jamais déclarés » .

Les principes actuels de la prévention reposent ainsi sur les moyens à mettre en place pour
éviter que des feux ne se déclarent.

Ce n’est que dans un second temps qu’il faut envisager les actions à mettre en oeuvre pour éviter qu’un feu déclaré ne se développe.

Le passage du feu occasionne en moyenne chaque année la destruction de 600 hectares de landes et forêts (moyenne des 15 dernières années).
L’Ardèche se place parmi les départements français les plus sensibles avec cependant une amélioration notable observée depuis les années 1990.

La majorité des incendies, dont la cause est connue, a essentiellement pour origine les imprudences et accidents.
Le feu n’est pas toujours employé avec prudence et rigueur.