Contenu

La grande transformation pour les centres-villes démarre 3 communes ardéchoises éligibles au programme « Action coeur de (...)

 

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, a annoncé ce mardi 27 mars, les 222 villes qui pourront bénéficier du Plan national « Action cœur de ville ».
Parmi les villes retenues, 3 communes ardéchoises sont éligibles à ce dispositif : Annonay, Aubenas et Privas.

 

Dès aujourd’hui, ces communes peuvent engager la démarche, et mettre en œuvre leurs premières actions. Les partenaires de l’Etat, Caisse des dépôts, Action logement et Agence nationale de l’habitat se sont mobilisés de concert pour être prêts à des financements conséquents au service des projets ». D’autres partenaires, publics et privés, pourront s’investir dans ce programme, auprès des communes retenues.

Le plan « Action cœur de ville » répond à une double ambition : améliorer les conditions de vie des habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.
Élaboré en concertation avec l’association Villes de France, les élus locaux et les acteurs économiques des territoires, le programme vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes.

Les communes retenues bénéficieront d’une convention de revitalisation sur 5 ans pour redynamiser leur centre-ville.

Pour assurer cette revitalisation, chaque convention reposera sur 5 axes structurants :

  • De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville
  • Favoriser un développement économique et commercial équilibré
  • Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions
  • Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine
  • Fournir l’accès aux équipements et services publics

Ce plan sera doté d’environ 5 milliards d’euros sur cinq ans en provenance de différents partenaires (Caisse des Dépôts, Action logement, Anah).