Contenu

La peste porcine africaine

 

Où sévit et comment se propage la PPA :

Les autorités sanitaires belges ont confirmé le 13/09/2018 l’infection par le virus de la peste porcine africaine (PPA) de deux sangliers sauvages dans la commune d’Étalle, située à une dizaine de kilomètres de la France.

Quelles sont les portes d’entrée de la PPA et les impacts en France :

- A l’échelle nationale, la source d’introduction majeure est constituée par l’introduction et l’importation de produits alimentaires (charcuterie, viande de chasse, viandes fraîches, etc …) ou d’animaux transportés sur de longues distances.

Si la France est touchée, elle perdra son statut de pays indemne de PPA, avec pour conséquence l’arrêt des exportations vers les États membres de l’UE et les pays tiers d’animaux et de denrées à base de viande de porc, entraînant des pertes économiques très importantes.

- A l’échelle individuelle, les facteurs essentiels d’introduction de la PPA dans un élevage sont

  • les contacts à partir d’animaux en phase d’incubation, de matériel contaminé (véhicule, matériel d’élevage) ou de personnes ayant été en contact avec des matériaux contaminés ;
  • l’ingestion de produits infectés.

La mortalité est importante et subite proche de 100 % en 6 à 13 jours.
Les animaux des élevages contaminés doivent être abattus.

Quelles sont les modalités de déclaration et d’identification des animaux :

Vous devez assurer l’identification des animaux introduits et notifier les mouvements dans BD porc.

Quelles sont les mesures sanitaires :

- Formation des professionnels aux mesures de biosécurité :

Compte-tenu du risque très élevé d’introduction de la peste porcine africaine en France en raison de sa progression géographique et de l’augmentation du nombre de cas dans les pays de l’Europe de l’Est, il est obligatoire de mettre en place des mesures de biosécurité permettant de protéger l’ensemble des élevages de suidés.

Une des mesures obligatoires mise en place impose :

  • que chaque détenteur de suidés (porcs domestiques et sangliers) désigne un référent en charge de la biosécurité travaillant sur son site ;
  • que chaque référent suive une formation à la biosécurité en élevage de suidés avant le 1er janvier 2020 ;
  • que chaque référent ayant obtenu l’attestation de formation forme l’ensemble du personnel permanent de l’exploitation et sensibilise le personnel temporaire. Ces formations seront enregistrées dans le plan de biosécurité (dates et noms du personnel formé).

- Déchets alimentaires :

  • mettez tous les déchets de repas ou de cuisine dans des sacs fermés et jetez-les dans les poubelles prévues à cet effet ;
  • ne nourrissez pas les porcs avec des déchets alimentaires.

- Transports et matériel :

  • assurez un nettoyage et une désinfection approfondis du véhicule et du matériel après chaque transport ;
  • n’introduisez que du matériel nettoyé et désinfecté dans votre élevage.

Pour en savoir plus :

http://agriculture.gouv.fr/les-mesures-adopter-pour-eviter-lintroduction-de-la-ppa-en-france

http://agriculture.gouv.fr/peste-porcine-africaine-ppa-agir-pour-prevenir

http://agriculture.gouv.fr/la-peste-porcine-africaine-questions-reponses