Contenu

La présence d’un loup sur le plateau du Coiron en Ardèche est confirmée

 

Plusieurs cas de prédation sur des ovins ont été signalés ces derniers jours sur le plateau du Coiron.

Le préfet Thierry DEVIMEUX s’est rendu sur place pour rencontrer les éleveurs concernés à Saint‑Martin-sur-Lavezon le 21 septembre dernier. Il a ensuite rapidement réuni le comité départemental « grands prédateurs » le 29 septembre 2021 à la préfecture pour faire un point de situation et établir les mesures de protection et de défense des troupeaux qui seront nécessaires.

Dans le même temps, les agents de la direction départementale des territoires et de l’Office français de la biodiversité ont poursuivi leurs recherches d’indices de présence sur le terrain. Plusieurs appareils photographiques automatiques ont été disposés sur des lieux de circulation probable de la faune sauvage.

L’un de ces appareils a pris le cliché d’un canidé présentant la morphologie d’un loup. Le cliché a été soumis aux spécialistes du suivi de l’espèce de l’Office français de la biodiversité qui confirment qu’il s’agit bien d’un loup. La photographie a été relevée le 1er octobre, le cliché a été pris le 28 septembre vers 23 heures. Un seul animal apparaît sur les photographies.

Les dispositions souhaitées par le préfet seront immédiatement mises en place selon les gradations prévues par le plan national d’actions loup et activités d’élevage.

La première action consiste à protéger les troupeaux, notamment par des parcs électrifiés. Les services de l’État apporteront leur appui aux éleveurs volontaires. Les éleveurs qui auront mis en place des mesures de protection pourront demander au préfet la délivrance d’une autorisation de tir de défense de leur troupeau.

Une réunion technique pour expliquer l’ensemble du dispositif et acter la mise en place des mesures se tiendra le vendredi 8 octobre sur le plateau du Coiron avec les professionnels les plus directement concernés.

20211004 com loup coiron 2 1 (format pdf - 722.3 ko - 05/10/2021)