Contenu

La végétation forestière et sa répartition naturelle

 

Les climats locaux, les types de substrats* et les formations végétales déterminent des entités écologiques.
Six ensembles peuvent être définis en Ardèche selon ces critères :
le Bassin Vivarais,
les Cévennes, les Plateaux,
le Coiron,
les Boutières
le Coteau Rhodanien.

La forêt compose un panorama d’une exceptionnelle diversité et d’une grande originalité.
La carte de la végétation naturelle permet de distinguer différents étages de végétation. L’étage du bord des eaux se situe entre 50 et 150 m d’altitude, essentiellement le long du Rhône, frontière orientale du département, de Limony au confluent de la vallée de l’Ardèche.
Les principales essences présentes sont l’aulne, le peuplier blanc et le robinier.

Vallée du Rhône
Vallée du Rhône

L’étage méditerranéen, zone de piémont s’étend jusqu’à 700 m. Il comprend deux séries** : celle du chêne vert, dominant dans la partie sud du Bas-Vivarais, sur les versants chauds des Basses-Cévennes, des vallées de

l’Eyrieux et du Doux, puis la série mixte du chêne vert et du chêne pubescent présente ponctuellement dans les vallons et les cuvettes du Bas-Vivarais. Ces deux séries constituent le maquis et la garrigue qui marquent le paysage de l’Ardèche méridionale.


Bois de Salavas

L’étage subméditerranéen est situé entre 600 et 800 m. Il se caractérise par la présence du chêne pubescent, qui s’associe tantôt au pin sylvestre tantôt au pin maritime. Localisé dans le Bas-Vivarais, il pénètre dans les vallées du Doux et de l’Eyrieux, sur les versants adrets de la bordure orientale du Haut-Vivarais.

L’étage collinéen non méditerranéen se situe entre 600 et 900 m. Sur sol siliceux, c’est le domaine de prédilection du châtaignier souvent accompagné par le chêne sessile, le pin sylvestre et le pin maritime. Il se situe dans la partie centrale du Haut-Vivarais, les Boutières et sur les pentes de la Cévenne ardéchoise.

Région de la Croix de Bauzon
Région de la Croix de Bauzon

L’étage montagnard est largement dominé par la hêtraie sapinière, entre 800 et 1400 m d’altitude dans la partie occidentale du département. Sur les sols secs et plus particulièrement sur les versants exposés au Sud, se développe le pin sylvestre, également présent sur les terrains humides du plateau ardéchois.

* Substrat : ce qui sert de base, milieu nutritif sur lequel les organismes poussent ou sont cultivés.

** Séries : ensemble composé d’un climat et des groupements végétaux qui y conduisent ou en dérivent.