Lutte contre le racisme et l’antisémitisme

Contenu

Lancement de l’appel à projets DILCRAH 2018/2019

 

La DILCRAH lance cette année un appel à projets locaux unique, pour renforcer la visibilité et la cohérence de ces soutiens en fusionnant le calendrier des deux dispositifs « lutte contre le racisme et l’antisémitisme » et « lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT ». Doté de deux enveloppes de 1,8 million d’euros et de 500.000 euros pour l’année 2019, ce nouvel appel à projets vise à accompagner le plan national de lutte « contre le racisme et l’antisémitisme » d’une part et le plan national « contre la haine et les discriminations anti-LGBT » d’autre part. Il est ouvert au 1er octobre 2018 et sera clos le 5 novembre 2018. Le guide de l’appel à projet, en pièce jointe, précise les modalités de ce dispositif (calendrier, dossier de candidature, modalités d’instructions, etc).

Nature des projets

Sont éligibles les projets qui s’inscrivent dans la mise en œuvre du « plan national de lutte contre le racisme et l’antisémitisme 2018-2020 » et du « plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT » et qui répondent au moins à un des objectifs ci-dessous :

1/ Mobiliser la Nation par :

  • Le soutien à des actions innovantes en matière de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT
  • L’accompagnement et la formation des acteurs de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT
  • Le soutien à des actions de communication offensives et virales

2/ Contribuer à ne laisser aucun acte raciste, antisémite ou anti-LGBT sans réponse par :

  • Le développement de mesures de responsabilisation

3/ Enrayer la propagation de la haine sur Internet par :

  • La production de ressources et de contre-discours en ligne
  • Le développement du signalement des discours de haine sur Internet
  • La montée en compétence numérique des acteurs de la lutte contre la haine

4/ Former des citoyens par la transmission, l’éducation et la culture par :

  • Le soutien à des actions à destination des jeunes, sur et hors temps scolaire, qui contribuent à la lutte contre les stéréotypes, la connaissance de l’autre, l’engagement citoyen et le bien-vivre ensemble
  • Le soutien à des programmes de recherche qui visent à mieux connaître les phénomènes racistes, antisémites et anti-LGBT
  • La valorisation des lieux d’histoire et de mémoire
  • La participation à la semaine de lutte contre le racisme et l’antisémitisme du 18 au 24 mars 2019
  • La participation à la journée internationale contre l’homophobie et la transphobie du 17 mai et au « mois des fiertés » en juin.

Ne sont pas éligibles :

  • Les projets « hors-sujet » portant par exemple exclusivement sur la laïcité, la lutte contre le sexisme, les droits des femmes, l’égalité entre les femmes et les hommes, les phénomènes de radicalisation, les violences scolaires et familiales, les autres discriminations (handicap, …)
  • Les dossiers sans lien direct, ou au lien insuffisamment établi, avec la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations anti-LGBT (généralités sur « la citoyenneté », activités sportives « qui mettent en pratique au quotidien les valeurs du sport », …)
  • Les activités d’ordre religieux ou cultuel
  • Les partis et organisations politiques
  • Les demandes de subventions de fonctionnement, sans projet spécifique
  • Les plans territoriaux portés par les collectivités territoriales, qui relèvent désormais d’un autre dispositif.

Critères de sélection

La sélection, parmi les dossiers éligibles, repose notamment sur l’opportunité des projets pour le territoire concerné et leur capacité, le cas échéant, à s’inscrire dans les plans locaux de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations.

Les projets se déroulant, en totalité ou en partie, durant ou autour de la semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme du 18 au 24 mars 2019 feront l’objet d’une attention particulière, tout comme ceux relatifs aux évènements de la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT qui se dérouleront autour du 17 mai, « journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie », et en juin 2019.

Il est recommandé de favoriser la diversité des types d’actions ainsi qu’une répartition territoriale équitable.

L’opportunité de la reconduction d’une action, menée par un partenaire soutenu lors du précédent appel à projets relève de l’appréciation locale. Il est toutefois souligné l’intérêt que peut représenter – sous réserve de la qualité des dossiers présentés – la continuité et la pérennité de l’engagement d’acteurs locaux particulièrement mobilisés.

Calendrier

- Du 1er octobre au 5 novembre 2018 : dépôt des dossiers de candidature
- Du 5 novembre au 20 novembre 2018 : instruction et sélection locale des dossiers
- Du 25 novembre au 20 décembre 2018 : instruction des dossiers et arbitrage par la DILCRAH
- Début janvier 2019 : notification aux CORA par la DILCRAH des projets retenus et du montant des subventions
- Avant le 31 janvier 2019 : notification des subventions aux associations et mise en paiement

Dossier de candidature à envoyer à : olivier.parent@ardeche.gouv.fr

 
 

Documents associés :