Contenu

Lancement de l’opération "1 semaine pour 1 emploi" qui se déroule cette année du 4 au 12 octobre (...)

 

Un rendez-vous incontournable pour les demandeurs d’emplois et les entreprises

 

Cet événement, qui consiste durant 8 jours à mettre en relation directe candidats et recruteurs, favorise le retour à l’emploi et satisfait les besoins de recrutement des entreprises.
En Ardèche, plusieurs temps forts sont organisés :

- le 4 octobre à Aubenas : une journée de l’insertion
-  le 4 octobre au Teil : un forum « de la compétence à l’emploi »
-  le 8 octobre à Vernoux-en-Vivarais : un festival du Digital
-  le 10 octobre à Davézieux : un forum de recrutement multisecteurs
-  le 11 octobre à Guilherand-Granges : un forum emploi
-  le 12 octobre à Privas : un job dating « misez sur vos compétences ».

Une plateforme d’inscription en ligne sera utilisée pour que les candidats puissent mieux préparer leur venue en ciblant les entreprises pour lesquelles ils souhaitent postuler. Il y a également la mise en place de forums digitaux, grâce auxquels demandeurs d’emploi et recruteurs pourront échanger par chat ou visio.

Des ateliers sur l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux dans les démarches de demandes d’emploi et la mise en valeur de son CV en ligne ont également été organisés pour optimiser l’utilisation du numérique dans la recherche d’emploi.

Tout au long de la semaine, des actions ciblées sont organisées en direction des jeunes, des seniors, des demandeurs d’emploi. Les candidats peuvent découvrir également des métiers et des secteurs d’activités porteurs, ainsi que des thématiques cibles, telles que la formation, la reconversion, l’alternance, la création ou la reprise d’entreprise, les aides et mesures à l’embauche…

La promotion de la diversité et de l’égalité des chances restent au cœur des préoccupations de Pôle emploi Auvergne-Rhône-Alpes. Les candidats pourront également retrouver sur place de précieux conseils pour préparer leur entretien d’embauche et rédiger leur curriculum vitae.
Du côté des entreprises, cet événement est l’occasion de rencontrer des profils ciblés et de promouvoir leurs métiers auprès des demandeurs d’emploi.
Pôle Emploi se félicite du succès de cette opération, comme en témoignent les chiffres enregistrés en 2017 à l’échelon régional : 42 000 candidats et 2 500 recruteurs. Un recrutement sur deux n’aurait pas été conclu dans un autre contexte. 44% des entreprises ont sélectionné un profil qu’elles n’auraient pas retenu sur CV.

L’État est aux côtés de Pôle emploi et travaille en synergie avec les entreprises et l’ensemble des acteurs économiques pour gagner la bataille pour l’emploi.

La situation de l’emploi en Ardèche

En Ardèche, la situation de l’emploi est contrastée : l’emploi progresse faiblement et le chômage résiste.

La demande d’emploi :

Au deuxième trimestre 2018, le nombre de demandeurs d’emploi en Auvergne-Rhône-Alpes n’ayant exercé aucune activité (catégorie A) s’élève en moyenne à 382 220. Ce nombre progresse de 0,5 % sur un trimestre dans tous les départements de la région hormis l’Ardèche qui enregistre une baisse de 1,4 % et la Loire (stabilité). La demande d’emploi enregistrée en Ardèche recule également de -0,3 % sur 1 an.

Au deuxième trimestre 2018, le nombre de demandeurs d’emploi qui cumulent emploi et chômage (catégories ABC) augmente légèrement (+0,4 %) en Auvergne-Rhône-Alpes et s’élève en moyenne à 645 210. Cette tendance se constate également en Ardèche avec une hausse légère de 0,1% sur 3 mois (+0,1%) et de +3,3% sur 1 an.
Par ailleurs, en Ardèche, l’emploi des jeunes (-3,5%) est stable sur 3 mois, mais en hausse de +2,5% sur 1 an ; à contrario celui des séniors baisse de -2,3% sur 3 mois mais conserve +1,5% sur 1 an.

L’emploi salarié :
Le nombre d’emplois salariés (52 298) décroît de -0,2 % dans le département de l’Ardèche au cours du 4ème trimestre 2017 (derniers chiffres consolidés) mais augmente sur 1 an (+0,2% contre +1,9% en Auvergne Rhône-Alpes). Cet indicateur est en hausse de 0,8% à l’échelon régional par rapport au trimestre précédent.

Cette baisse globale des emplois masque des évolutions sectorielles contrastées :
- Hausse de 1 % dans la construction
- Baisse de 0,5% dans l’industrie
- Baisse de 0,5 % dans les services marchands hors intérim
- Stabilisation dans le secteur du commerce.

 
 

Documents associés :