Contenu

Un moment important pour l’ONAC-VG de l’Ardèche : le Conseil départemental pour les anciens combattants et victimes de guerre et la mémoire de la nation renouvelle ses membres

 

Le mardi 4 juin 2019, à 14h30 se sont réunis en Préfecture, sous la présidence de Fabien LORENZO, directeur de cabinet de la préfecture de l’Ardèche, les tous nouveaux membres, nommés par arrêté préfectoral, du Conseil départemental pour les anciens combattants et victimes de guerre.

Ce conseil, mis en place dans chaque département, est l’instance paritaire de décisions de l’Office national des anciens combattants (voir historique en fin de document).
Il est composé d’associations en première ligne pour défendre les droits des anciens combattants (39-45, Indochine, Algérie et Opérations extérieures de 1962 à aujourd’hui), de leurs veuves, des orphelins et des pupilles (environ 2,4 millions de ressortissants dans le pays).
Des associations œuvrant pour le Devoir de mémoire, d’autres représentant les décorés dans les Ordres nationaux, des partenaires institutionnels ( Direction département des services de l’Éducation nationale, Archives départementales) viennent compléter ce Conseil.

Deux commissions, mises en place lors de cette première réunion, travailleront durant les 4 ans du mandat sur les deux grands axes de l’Office.

Tout d’abord la commission Solidarité, réunie 4 fois en moyenne par an, aura comme mission d’attribuer des aides sociales aux ressortissants le plus dans le besoin qui en font la demande. Pour mémoire, 103 000€ d’aides ont été ainsi attribués en 2018, en Ardèche.

La seconde commission travaillera sur la Mémoire, au sens le plus large : cérémonies commémoratives nationales et locales, cycles commémoratifs (80 ans de la seconde guerre mondiale), projets mémoriels, projets avec le monde scolaire, éducation à la citoyenneté (école de porte-drapeaux, Journée défense et citoyenneté)...

103 ans après sa création, l’ONAC reste pourtant un service de l’État méconnu du grand public alors qu’il a de nombreuses et importantes missions et qu’il porte fièrement valeurs et symboles de notre Nation au travers de chacune d’entre elles.

À propos de l’ONACVG
Créé en 1916 dans la tourmente de la Première Guerre mondiale, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre est un établissement public du ministère des armées, chargé de préserver les intérêts matériels et moraux de plus de 2,5 millions de ressortissants : anciens combattants, invalides et blessés de guerre, veuves de guerre, pupilles de la Nation, victimes de guerre et, plus récemment, d’actes terroristes. Pour s’adapter au contexte économique et social du pays, l’ONACVG a vu ses missions évoluer au fil du temps.
A la reconnaissance et la réparation est venu s’ajouter un travail de mémoire effectué en liaison étroite avec les enseignants et le monde associatif avec comme point d’appui les 9 hauts lieux de la mémoire nationale du Ministère confiés pour leur entretien et leur valorisation à l’ONACVG. Indissociable de l’Office, l’Oeuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF), fidèle à sa vocation de soutien aux victimes des conflits des XXe et XXIe siècles, permet aujourd’hui à chaque citoyen de contribuer à l’entraide entre les générations, une manière de préparer un avenir solidaire pour tous.