Contenu

Le plan de relance et la création d’emplois

 

Le Gouvernement a présenté le 3 septembre 2020 le plan France Relance. D’un montant de 100 milliards d’euros, il vise d’une part, à redresser durablement l’économie française d’ici 2022 et à créer 160 000 nouveaux emplois en 2021 et, d’autre part, à investir dans les domaines les plus porteurs pour préparer la France de 2030 et générer les emplois de demain.

Le plan de relance & la création d’emplois

En Ardèche, comme partout en France, la crise sanitaire n’a épargné aucun secteur et entraîné des pertes importantes pour les entreprises. Si les mesures gouvernementales ont bien permis de préserver les emplois, le nombre de demandeurs d’emploi a néanmoins progressé dans le département. Selon les derniers chiffres du mois d’avril 2021, les demandeurs d’emploi de la catégorie A (sans activité et en recherche active d’un CDI) étaient 18 880 en Ardèche, soit une hausse 6,7 % sur les 12 derniers mois. Cette augmentation va moins vite dans le département qu’au niveau de la région Auvergne Rhône-Alpes qui voit son niveau de chômeurs augmenter de 9,7 % sur la même période. Du côté des autres catégories (travailleurs en temps partiels, contrats courts ou intérim) la hausse se situe à 4,5 %, deux points en dessous de ceux de la région (6,7 %). 

Le plan de relance a permis de créer déjà plus de 1 870 emplois en Auvergne Rhône-Alpes*. En Ardèche, 20 entreprises peuvent se vanter du titre de lauréates de plan de relance. Grâce aux 6,7 M d’euros dont elles ont ou vont bénéficier, ces entreprises œuvrent aujourd’hui pour préserver l’emploi de leurs salariés et créer de nouveaux postes. Leurs projets s’inscrivent dans trois types de démarches, à savoir le dispositif « Territoire d’Industrie », le guichet « Industries du Futur », et les projets « résilience », « automobile » et « aéronautique ».

* données de février 2021.

Focus sur trois entreprises ardéchoises créatrices d’emplois

Nommée lauréate du fond de modernisation aéronautique, l’entreprise Fregate Aero est un pilier de l’industrie française (plus de 300 000 emplois industriels et 200 collaborateurs sur ses trois sites de production). Elle industrialise et fabrique des matières métalliques destinées à l’aéronautique, notamment aux sociétés Dassaut Aviation, Airbus Helicopters et Safran. Fortement impacté par la crise, le site de la Voulte-sur-Rhône a été sélectionné pour un projet visant à centraliser les activités d’usinage sur un seul site d’Ardèche, et à moderniser ses outils de production.

Soutenue par l’État dans le cadre de France relance, Dieau-Edafim est une entreprise spécialisée dans la fabrication d’équipements frigorifiques. Elle conçoit tout type de machine à raccorder au réseau de distribution d’eau. Grâce à une aide de l’État dans le cadre du plan de relance, elle a décidé de relocaliser sa production en investissant dans une machine à commande numérique. Cette démarche permettra de créer de nouveaux emplois dans la Vallée du Rhône.

Remise de la plaque France relance au directeur de l'entreprise DIAU-EDAFIM

Lauréat de l’appel à projet « Résilience », le Laboratoire Aguettant prévoit d’accroître de 50 % la production de ses sites de Champagne (07) et Lyon (69), afin de mieux s’adapter aux demandes des marchés internationaux. Cette entreprise produit des seringues pré-remplies, directement utilisables lors des interventions chirurgicales ou pour la réanimation. Grâce au plan de relance, le site ardéchois a pour projet l’ouverture d’une nouvelle ligne de production, avec à la clef une trentaine de nouveaux emplois. Ce projet est la première étape d’une ambition plus large de construire un nouveau bâtiment, permettant ainsi la création de 90 emplois.

Le plan de relance & l’accès à l’emploi

Les premières personnes touchées par le chômage sont les plus précaires. Les jeunes ont été tout particulièrement « freinés » dans leur entrée sur le marché du travail et leur nombre s’est accru de 3,2 % sur un an. Néanmoins, les perspectives d’embauche sont encourageantes en Ardèche, avec une hausse des intentions d’embauche de +11 %. Les offres d’emploi proviennent essentiellement des entreprises des bassins touristiques et agricoles du Nord et Sud Ardèche, relevant entre autres de l’agriculture, des industries agroalimentaires, de l’hébergement/restauration, de la santé, de l’action sociale, du commerce et des autres activités de service.

Pour être efficiente, la création d’emploi suppose un accompagnement des jeunes, des personnes les plus modestes et les plus fragiles. C’est ainsi qu’en Ardèche, le plan de relance a déjà permis d’accompagner massivement la jeunesse et d’aider à l’embauche 22 travailleurs en situation de handicap.

Doté de près de 7 milliards d’euros, le plan # 1 jeune, 1 solution vise à répondre à la diversité des besoins des jeunes en mobilisant une palette de solutions. L’objectif est de faciliter leur entrée dans la vie professionnelle, de renforcer leur orientation et leur formation vers les secteurs et les métiers d’avenir et d’accompagner les jeunes les plus éloignés de l’emploi par des parcours adaptés à la diversité de leurs besoins.

Le plan # 1 jeune, 1 solution a également permis une valorisation des contrats d’apprentissages, en accordant entre 5 000 et 8 000euros/an aux structures accueillant des apprentis. Les recruteurs sont majoritairement des PME, elles représentaient plus de 60 % des 60 000 contrats d’apprentissages conclus en Auvergne Rhône-Alpes en 2020.

Quelques chiffres : depuis le 1er janvier 2021 en Ardèche,

→ 246 demandeurs d’emploi ont accédé à un emploi dit PEC (parcours emploi compétence) dans le secteur non marchand (secteur associatif, collectivités publiques, santé, action sociale…).
→ 83 jeunes qui ont été embauchés en contrat initiative emploi (CIE) dans le secteur concurrentiel (industrie, commerce, services…).
→ plus de 1 200 jeunes en Ardèche ont bénéficié de l’aide exceptionnelle du plan de relance pour entrer en apprentissage.
→ près de 560 jeunes qui se sont inscrits dans un parcours d’insertion dans le marché du travail au titre de la garantie jeunes et/ou du parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie.