Contenu

Les mesures de biosécurité pour les élevages commerciaux de volailles

 

Les mesures de biosécurité à mettre en œuvre sont précisées dans l’arrêté ministériel du 8 février 2016 modifié qui est entré en vigueur le 1er juillet 2016. Elles s’appliquent aux élevages commerciaux de volailles (vente d’œufs ou de volailles de chair quel que soit l’effectif).

Elles ont pour objectif de mettre en place des moyens concrets qui permettent de lutter contre l’introduction du virus influenza aviaire dans les exploitations de volailles, de limiter le risque de sa diffusion à l’intérieur des exploitations et vers d’autres exploitations.

Cet arrêté ministériel s’applique à l’ensemble des détenteurs de volailles du territoire national, aux exploitations commerciales comme aux exploitations non commerciales : détenteurs de palmipèdes, de gallinacés, de gibiers pour l’élevage, le repeuplement ou l’agrément et responsables de parcs zoologiques.

L’objectif est de renforcer la protection physique et les conditions de fonctionnement des exploitations avicoles. Ces mesures doivent être appliquées de façon pérenne et par tous pour assurer une protection sanitaire efficace et durable.

Les mesures de biosécurité à mettre en œuvre dans les élevages commerciaux de volailles sont rappelées dans la plaquette biosécurité en élevage (format pdf - 754 ko - 18/05/2017) .
Ces mesures portent notamment sur :
- la nécessité de clôturer les parcours où sont élevées des volailles ;
- l’utilisation d’un sas sanitaire ;
- l’enlèvement des cadavres par le service de l’équarrissage ;
- le fonctionnement en bande unique ;
- l’obligation de nourrir et d’abreuver les volailles à l’intérieur des bâtiments ;
- l’interdiction de mélanger palmipèdes et gallinacés dans une même unité de production ;
- l’interdiction d’utiliser des eaux de surface pour l’abreuvement et le nettoyage des matériels et bâtiments ;
- des règles d’épandage précises ;
- un nettoyage désinfection et un vide sanitaire entre chaque bande ;
- etc…

Par ailleurs, les éleveurs ont l’obligation de :
• Suivre une formation relative à l’élaboration et à la gestion du plan de biosécurité en exploitation et aux bonnes pratiques d’hygiène en exploitation ;
• Rédiger et mettre en place un plan de biosécurité (format pdf - 10.5 ko - 18/05/2017)  ;
• Déclarer les mises en place de volailles (formulaire en ligne).

L’ITAVI a élaboré des fiches pédagogiques "influenza aviaire" pour la mise en œuvre pratique des mesures de biosécurité.