Novembre 2021

Contenu

Lutte contre la Covid-19 : point sur l’offre vaccinale en Ardèche

 

La situation sanitaire se dégrade en Ardèche : le taux d’incidence de la Covid-19 en Ardèche est passé au-dessus de la barre des 350 cas pour 100 000 habitants. Le département de l’Ardèche connaît un taux d’incidence supérieur à la moyenne nationale (180) et régionale (202). Cela signifie que le virus circule activement et de manière diffuse dans la population.

La vaccination complète est le moyen le plus efficace pour prévenir les hospitalisations et les formes graves de la Covid.
À ce jour, 245 225 ardéchois ont reçu une première injection.

Ainsi, pour éviter un redémarrage de l’épidémie, la population est appelée à continuer à participer à l’effort collectif et se faire vacciner. Les citoyens éligibles au rappel vaccinal sont appelés à effectuer leur rappel dans les meilleurs délais, 6 mois après la primovaccination :
• personnes de plus de 65 ans,
• personnes à très haut risque de forme grave, ou présentant des comorbidités,
• personnes sévèrement immunodéprimées (ainsi que leurs proches de plus de 18 ans),
• personnes ayant reçu le vaccin Janssen - une dose de rappel est recommandée à partir de 4 semaines après la 1re injection,
• professionnels de santé, l’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, les aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, les professionnels du transport sanitaire et les pompiers, quel que soit leur âge.

Dans ce cadre, une opération spéciale de rappel vaccinal est organisée sur la Montagne Ardéchoise, du 23 au 25 novembre :
• le 23 novembre à la salle des fêtes de Coucouron de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 17h30
• le 24 novembre au sein de la mairie de Saint-Étienne-de-Lugdarès de 9h30 à 11h30 13h à 17h30
• le 25 novembre à la salle des fêtes de Coucouron de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h00

250 personnes éligibles (préalablement contactées par leurs communes) au rappel vaccinal bénéficieront du vaccin Pfizer-BioNTech administré par l’équipe d’Elisa Medicoptere avec le concours du vaccinobus du conseil départemental. En fonction des doses disponibles, toute personne de plus de 12 ans dont le schéma vaccinal ne serait pas complet, pourra se faire vacciner à cette occasion.

À ce stade de la campagne vaccinale, l’offre vaccinale est maintenue et se poursuit dans plusieurs localités grâce au relai de la médecine de ville.

Des séances de vaccination sont proposées chaque semaine, sans RDV, jusqu’aux vacances de Noël, à la Maison Médicale de Garde d’Aubenas (site Bernard Hugo, proximité des urgences du CHARME). Ces séances sont portées par des professionnels de santé libéraux (jours et horaires seront affichés sur site). De même, la maison de santé pluriprofessionnelle de Vallon-Pont-d’Arc (34 place Édouard Dupoux) propose des créneaux de vaccination tous les vendredis après-midi. La vaccination est également possible au pôle de santé de Meyras.

Un autre dispositif est assuré par les infirmiers libéraux de Villeneuve de Berg avec des séances de vaccination assurées 2 à 3 samedis depuis le début du mois de novembre, sans RDV à la salle des fêtes de Saint-Jean-Le-Centenier :
• Samedi 04-12 de 9h00 à 14h00
• Samedi 11-12 de 9h00 à 14h00
• Samedi 19-12 de 9h00 à 14h00

À ce jour, 4 centres de vaccination restent ouverts dans le département, à Annonay, Privas, Guilherand-Granges et Saint-Martin de Valamas, pour accueillir toute personne souhaitant être vaccinée tandis que les professionnels de ville (médecins, pharmaciens, infirmiers et autres professionnels de santé habilités à la vaccination) contribuent également à une offre de vaccination de proximité.

Le préfet de l’Ardèche et la directrice de la délégation départementale de l’ARS invitent les personnes éligibles à se rendre dans un centre de vaccination ou à se rapprocher de leur médecin/pharmacien/infirmier qui peut proposer la vaccination ou orienter vers un autre professionnel de santé à proximité.