Contenu

Maîtriser les populations de sangliers

 

Un plan d’actions concerté est mis en œuvre pour maîtriser les populations de sangliers

 

Le tableau de chasse au sanglier du département de l’Ardèche est l’un des plus élevés de France, aux alentours de 20 000 bêtes.
La gestion de ces populations nécessite un travail partenarial approfondi.

Pour cette raison, le préfet a demandé à la Direction Départementale des Territoires d’animer une réflexion concertée sur les actions à mettre en œuvre et a exigé de la part de chacun des partenaires impliqués qu’il prenne toute sa place dans ce dossier complexe.

Le groupe de travail « sangliers » rassemble régulièrement les représentants du monde de la chasse, du monde agricole, de la société civile et de l’Administration.
Il est chargé de proposer au Préfet les mesures administratives à mettre en œuvre et de guider l’action des organismes concernés par le dossier et tout particulièrement celle de la fédération départementale des chasseurs en se fondant sur des méthodologies de travail concertées.

Les acteurs du dossier « sangliers » ont choisi de fonder leurs actions sur des critères de dégâts et de dérangement causés par les populations de sangliers.
Les données sont issues d’une part de la fédération des chasseurs (chargée de mettre en œuvre les procédures règlementaires d’indemnisation des dégâts agricoles) pour ce qui concerne les dégâts agricoles indemnisés, et d’autre part des maires du département auxquels il est demandé de juger les désagréments causés par les populations de sangliers sur leur commune au moyen d’un questionnaire annuel.

Ces critères sont ensuite analysés pour identifier l’état d’équilibre à l’échelle des unités de gestion cynégétique (environ une douzaine de communes), correspondant à un territoire cohérent sur le plan écologique pour gérer des populations animales sauvages.

Le plan d’actions spécifique prévu par le schéma départemental de gestion cynégétique est mis en œuvre sur le territoire à partir de cette analyse.
Les mesures peuvent par exemple comprendre une exigence particulière de mobilisation des chasseurs, relayée sur le terrain par la fédération départementale des chasseurs, la mise en œuvre de mesures de protection des cultures, la proposition du classement nuisible de l’espèce sanglier etc.
En cas de non-respect de ces contraintes particulières, une unité cynégétique en déséquilibre y est maintenue d’autorité l’année suivante.