Contenu

Plan de Relance : restructuration lourde et rénovation énergétique des logements sociaux

 


1. Réhabilitation des logements locatifs sociaux en Ardèche au titre du plan de Relance

Dans le cadre du plan de Relance, l’État finance la restructuration lourde des logements sociaux, couplée à de la rénovation énergétique pour les logements aux étiquettes énergétiques F et G prioritairement, mais aussi pour les logements étiquettes E.

Pour l’Ardèche, une première enveloppe de 853 072 € a été allouée, et totalement engagée fin mai 2021. Elle finance la réhabilitation de 113 logements appartenant à ADIS SA HLM sur les communes d’Aubenas, Boffres, Lalevade, Ruoms et Viviers (soit une moyenne de 7 550 € par logement).

Une seconde tranche a ensuite été validée, d’un montant de 328 000 €. Elle bénéficiera au bailleur Alliade Habitat pour la réhabilitation de 82 logements sur Annonay. Avec une enveloppe supplémentaire de 334 000 €, Alliade Habitat se verra donc attribuer un total de 662 000 € (soit une moyenne de 8 073 € par logement).

Pour l’Ardèche, ce sont 1 515 072 € qui seront alloués en 2021 pour la réhabilitation des logements locatifs sociaux au titre du plan de Relance.

2. Focus sur le projet de réhabilitation mené par Alliade Habitat à Annonay

Filiale Action Logement, Alliade Habitat est l’entreprise partenaire du logement des salariés. Premier opérateur logement en région Auvergne-Rhône-Alpes, Alliade Habitat accompagne les acteurs locaux pour dynamiser le lien emploi-logement.

82 logements (représentant 4 500 m² de surface habitable) sont concernés par le projet de réhabilitation.
Ils sont situés secteur La Cance, en plein centre-ville d’Annonay. Les logements ont été mis en service en 1975 et ont fait l’objet d’une première réhabilitation en 1990.

Les travaux prévus en 2021, financés par le plan de Relance concernent l’enveloppe des bâtiments (isolation thermique par l’extérieur, remplacement de toutes les menuiseries extérieures, réfection des toitures, complément d’isolation des combles, isolation des planchers), mais aussi les parties communes (sécurité incendie, remplacement complet de l’installation de ventilation) et les logements eux-mêmes (mise en sécurité électrique, remplacement de certains éléments de chauffage).

Le coût de l’opération est estimé à près de 4 M€ HT. Les subventions du plan de Relance couvriront environ 15 % du montant total du projet.