Contenu

Population

Localisation, caractéristiques et évolution de la population ardéchoise

 
 
 

Evolution de la population ardéchoise

Le département compte actuellement (recensement de la population 2014) 322 381 habitants contre environ 363 500 habitants à la fin du XIXème siècle. Le département n’a cessé de perdre de la population jusqu’en 1962 (exode rural...). Depuis ce recensement, la population est en augmentation continue.

En effet, à partir des années 60, le processus de déclin démographique s’est enrayé, notamment avec l’augmentation du peuplement urbain. La croissance démographique du département, plutôt modeste jusqu’ici s’accélère nettement entre les trois derniers recensements de 1999, 2006 et 2011. Le rythme de croissance annuelle entre 2006 et 2011 est de 0,7% affichant un ralentissement par rapport à la période 1999-2006 avec une croissance annuelle de 1%. Néanmoins, ce rythme reste plus important que lors des périodes intercensitaires précédentes (+ 0.4% entre 1990 et 1999, + 0.44% par an entre 1982 et 1990 ; + 0.6% entre 1975 et 1982). Ce rythme de croissance entre 2006 et 2011 est identique au taux régional (+ 0.7%) et supérieur au taux national (+ 0.5%) alors qu’il était plus faible sur les périodes précédentes.

L’Ardèche est un département attractif puisque depuis 1975, la croissance démographique est essentiellement le fait d’un solde migratoire positif. En revanche, le solde naturel reste faible depuis 1982. 90% de l’augmentation de la population ardéchoise est liée au solde migratoire. De ce fait, l’Ardèche tend à avoir un profil inverse à l’évolution rhonalpine puisque l’accroissement régional entre 1999 et 2006 provient plutôt d’un mouvement naturel important que du solde migratoire.

Cette croissance démographique concerne aujourd’hui autant les zones urbaines que les zones rurales. La dynamique dans l’espace périurbain se poursuit (+ 1.7% d’habitants en moyenne par an, entre 1999 et 2006), alors que les pôles urbains voient leur population augmenter de manière plus modérée (+ 0.5%) et que les villes-centre restent stables.

Dans l’espace rural , on constate une augmentation du nombre d’habitants de 1.2% par an pour les communes rurales isolées, et une baisse moyenne de 0.3% par an pour les pôles d’emplois ruraux.

Population communale de 1962 à 2014 (format xls - 70.5 ko - 17/05/2017)