Contenu

Privas et la réforme protestante

 

Surnommée le "boulevard de la Réforme", la ville de Privas fut un des hauts lieux des querelles entre protestants et catholiques. La réforme calviniste y fut introduite en 1534 par Jacques VALERY et connut un écho important auprès des habitants de la région.

A la suite de l’Édit de Nantes (1598), Privas devint l’une des places fortes concédées aux protestants par Henri IV.

Deux événements du XVIIème siècle marquèrent particulièrement l’histoire de la ville : le siège de Privas et la "revanche des privadois".

L’épisode de la prise de Privas est né d’une intrigue familiale. En effet, Paule de CHAMBAUD, huguenote et fille du baron de Privas, avait le choix entre deux maris, l’un huguenot comme elle, l’autre beaucoup plus jeune et catholique. Elle finit par choisir le "jeune Claude de LESTRANGE", catholique, pour époux. Or les privadois, majoritairement protestants, refusèrent d’avoir à se soumettre à un seigneur catholique et se soulevèrent en 1629. Richelieu et Louis XIII ayant établi leur quartier général respectivement à l’Est et au Sud de Privas, assiégèrent la ville avec 20 000 soldats royaux dépêchés pour venir en aide au vicomte de LESTRANGE.

A l’issue de 16 jours de siège, au cours duquel les privadois résistèrent avec courage à l’armée royale, ceux-ci furent contraints de se rendre. Bon nombre d’entre eux furent alors massacrés sans merci.

Quelques années plus tard, en 1632, à la suite d’une sombre affaire de Cour à laquelle il était mêlé, le vicomte Claude de LESTRANGE fut, à la demande du Roi, fouetté publiquement puis exécuté à Pont-Saint-Esprit. Les privadois purent assister à cette humiliation en mémoire de laquelle un pont sur l’Ouvèze fut construit. Cet épisode scella la réconciliation des privadois avec le pouvoir royal.