Contenu

Publication : Les grottes ornées d’Ardèche

 

La DRAC Auvergne-Rhône-Alpes présente dans sa nouvelle publication 18 grottes ardéchoises protégées au titre des monuments historiques. Ces grottes ornées sont fermées au public en raison de leur extrême fragilité.

 

En 1995, la médiatisation de la découverte de la grotte Chauvet-Pont d’Arc révélait au grand public que l’art des grottes ornées, en France, ne se limitait pas au Sud-Ouest et qu’il était antérieur de plusieurs milliers d’années à ce que l’on pensait jusque-là. Mais il est moins su, voire il est ignoré, que l’Ardèche, et principalement les gorges de cette rivière, recèle bien d’autres cavités ornées dont plusieurs conservent des traces du passage de nos lointains ancêtres du Paléolithique.

« Les grottes ornées d’ Ardèche » rédigée de manière pédagogique par des spécialistes du sujet et de son contexte, expose tout à la fois la nature de cet art, les moyens de le connaître, les dangers auxquels il est exposé, les outils juridiques et physiques à même de le protéger et d’espérer le transmettre à de très nombreuses générations futures.

Plus de 20 000 ans de préhistoire humaine et d’art

Cet ouvrage a pour but de montrer que, sur quelques kilomètres, plus de 20 000 ans de préhistoire humaine et d’art sont présents. Parfois modestes, mais toujours d’une forte charge émotionnelle, ces témoignages gravés, dessinés ou peints fascinent et interrogent. Aux confins du patrimoine et d’un environnement aux évolutions duquel ils sont très liés, ils sont d’une extrême fragilité. La protection au titre des monuments historiques de ces grottes fermées au public est une des procédures permettant de les étudier, de les faire connaître et de tenter de trouver et mettre en oeuvre les moyens les plus variés aptes à assurer leur pérennité.

Fouiller, conserver et valoriser les grottes ornées ardéchoises

Ces grottes, dont certaines ne sont que très nouvellement découvertes, font l’objet de nombreuses opérations d’étude, de conservation et de sécurisation qui mobilisent, aux côtés d’acteurs locaux, les agents de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes. Le travail de la cellule protection de la conservation régionale des monuments historiques (CRMH) et des archéologues spécialistes de Préhistoire du service régional de l’archéologie (SRA) a notamment abouti à la présentation de dix-huit grottes devant la commission régionale du patrimoine et des sites du 23 juin 2015, pour des inscriptions en totalité au titre des monuments historiques.

La collection « Patrimoines en Auvergne-Rhône-Alpes »

Cette collection a pour ambition de mieux faire connaître les missions et l’action de l’État dans les différentes composantes du patrimoine, sujet qui suscite un intérêt croissant du public

Elles sont diffusées gratuitement par la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes et disponibles