Contenu

France Relance : le projet "Polinno" de Chandolas, lauréat du programme "Manufactures de proximité"

 

À l’occasion du Comité de pilotage « Manufactures de proximité », financé dans le cadre du plan France Relance, le gouvernement a annoncé le 8 décembre dernier les vingt premiers lauréats qui seront accompagnés par l’État. Parmi eux figure un projet ardéchois, celui de la Communauté de communes du Pays Beaume-Drobie intitulé « Polinno ».

L’un des trois principaux enjeux du plan France Relance est la relance sociale et territoriale. Il consacre ainsi 30 millions d’euros au développement de manufactures de proximité. Ces structures permettent aux artisans, entrepreneurs et très petites entreprises de mutualiser leurs compétences, machines, et savoir-faire, tout en encourageant l’entrepreneuriat et le développement de projets communs.

Ainsi, le projet « Polinno » est un tiers-lieux (pépinière de métiers d’art, fablab) bien établi dans la commune de Chandolas, en phase d’expansion (résidence artistique, artothèque, coworking), qui participe déjà du dynamisme d’un large territoire rural du Sud Ardèche. Cette structure s’est développée dans une logique de manufacture de proximité, dédiée à la valorisation d’un savoir-faire artisanal local (les métiers d’art) et en lien direct avec les acteurs économiques. Le « Polinno » est un acteur du développement local, qui a noué de nombreux partenariats sur son territoire et dont la gouvernance est partagée. Il dispose de locaux rénovés qui vont être agrandis très prochainement. Par ailleurs, le « Polinno » est engagé dans le déploiement d’une « Microfolie » (projet porté par la communauté de communes Beaume-Drobie, récemment lauréate de l’appel à projet régional dédié) et sa candidature pour un poste de conseiller numérique France Service est en cours d’examen par l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

Concernant les deux prochaines vagues de l’appel à manifestation d’intérêt, les candidatures sont à déposer d’ici le 13 janvier et le 3 mars 2022. Les structures labellisées sont soutenues en ingénierie, en investissement et en consolidation de leur modèle économique (266 000 € par projet en moyenne, en fonction du projet).

À noter que le développement des tiers-lieux a été soutenu par un premier dispositif intitulé « Les fabriques des territoires 2020/2021 » pour lequel 300 tiers-lieux ont été labellisés en France, dont « Le Vesseaux-Mère » (Vesseaux) et « L’enveloppe » (Annonay) en Ardèche.