Contenu

Mise en place à Privas du dispositif "Garantie jeunes"

 

Ce 9 juin 2016, Paul-Marie CLAUDON, secrétaire général de la préfecture, sous-préfet de l’arrondissement chef-lieu, est allé à la rencontre des jeunes bénéficiaires du dispositif "Garantie jeunes", dans les nouveaux locaux de la mission locale centre-Ardèche.

 

Déjà implanté au Teil, le dispositif "Garantie jeunes" vient d’ouvrir à Privas. Dans ses nouveaux locaux, la Mission locale centre-Ardèche accueille une douzaine de jeunes en difficulté d’insertion, âgés de 18 à 22 ans, originaires du bassin privadois. Ils ont des parcours et profils différents mais tous ont le même objectif : trouver un emploi qui leur correspond. La "Garantie jeunes" est un dispositif qui donnent à ces jeunes la chance d’une intégration sociale et professionnelle réussie grâce à un parcours intensif de formation et d’accès à l’emploi.

Ce dispositif est piloté par le ministère de l’Emploi, via les missions locales. Il est destiné aux jeunes de 16-25 ans pas ou peu diplômés, qui ne sont ni en cycle d’études, ni en formation et dont les ressources ne dépassent pas le plafond du Revenu de solidarité active (RSA). Cette catégorie de jeunes désocialisés s’avère très vulnérable sur le marché du travail, et court de grands risques de marginalisation sociale.

Épauler le jeune

Avec ce dispositif, le jeune peut désormais s’inscrire dans un parcours actif d’insertion professionnelle grâce à l’engagement des pouvoirs publics et de leurs partenaires à l’accompagner pour déceler les opportunités d’emploi et en lui apportant un soutien financier indispensable à son insertion. Encadré par un conseiller de la mission locale, tous deux vont construire un parcours intensif d’accès à l’emploi et à la formation. Pendant un an, le jeune bénéficie :

  • d’un accompagnement collectif intensif sur plusieurs mois pour le préparer à l’univers de l’entreprise. Une phase assurée par la mission locale dont il dépend ;
  • des immersions régulières en entreprise (stages, apprentissage…) pour le confronter aux situations réelles en entreprise ;
  • d’une aide financière de 461,72 euros mensuels pour faciliter ses démarches d’accès à l’emploi. Une aide dégressive au fur et à mesure qu’il perçoit des revenus de ses activités.

Plus d’informations sur : http://www.gouvernement.fr/action/l...