Contenu

Présence d’un foyer de fièvre catarrhale ovine (FCO) à sérotype 4 en France continentale

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 9 novembre 2017

 

Un cas de FCO de sérotype 4 a été détecté et confirmé le 6 novembre sur un veau provenant d’une exploitation de Haute-Savoie (https://www.plateforme-esa.fr/article/un-cas-de-fco-4-chez-un-veau-en-haute-savoie). Cet animal a séjourné ensuite dans l’Allier.

Cette maladie qui atteint uniquement les ruminants est transmise par un petit moucheron du type culicoides. Elle peut entraîner des pertes importantes pour le bétail, mais dans le cas présent l’animal infecté ne présentait aucun symptômes.

C’est le premier cas de sérotype 4 détecté en France continentale car en Corse, on y compte actuellement 193 foyers de sérotype 4.

Le sérotype 8 est présent en France depuis l’automne 2015.

Afin de limiter la diffusion de la maladie et d’évaluer la situation sanitaire pour cette maladie, les mesures décrites ci-après sont prises.

L’élevage d’origine du veau contaminé situé dans le département de Haute Savoie et celui qui a ensuite hébergé cet animal dans l’Allier sont mis sous surveillance renforcée avec un blocage des mouvements des animaux sensibles à la maladie et des prélèvements sanguins.

Conformément à la règlementation de l’UE, des zones de restriction (ZR), protection (ZP) et surveillance (ZS) sont mises en place autour du foyer mis en évidence en Haute-Savoie (respectivement, 20, 100 et 150 kms autour du foyer). Les départements concernés sont les suivants (cf. carte (format pdf - 1.3 Mo - 10/11/2017) ) :

• La ZP inclut les départements suivants : 01, 25, 39, 73 et 74.
• La ZS inclut les départements suivants : 05, 21, 38, 69, 70, 71, 90.

Le département de l’Ardèche n’est pas concerné par ce zonage.
Une vaccination d’urgence prise en charge par l’Etat, va être déployée dans la zone de restriction autour du foyer afin de circonscrire la maladie, avec l’objectif de l’éradiquer. A cette fin, la banque d’antigènes détenue par le Ministère de l’Agriculture va être mobilisée rapidement.
Une surveillance des élevages avec des prélèvements sanguins est mise en place dans les zones de protection et de surveillance pour faire un état des lieux de la présence éventuelle de la maladie.

Concernant les mouvements des animaux :
o Les entrées et les sorties en zones de restriction, protection et de surveillance sont interdites aux ruminants sauf à destination directe de l’abattoir. Les véhicules de transport de bestiaux doivent être désinsectisés.
o Seuls sont autorisés les mouvements de retour d’estives de la zone de surveillance vers la zone de protection.
o Les véhicules de transport de bestiaux quittant ou traversant la zone de surveillance doivent être désinsectisés.
o Dans ces périmètres les foires et les marchés sont interdits.

Il est rappelé que toute suspicion de cette maladie doit être déclarée sans délai auprès du vétérinaire sanitaire de l’élevage ou de la DDCSPP.

Pour plus d’informations :
Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations :
7, boulevard du Lycée
BP 730 - 07007 Privas cedex
Tél : 04 75 66 53 00
Fax : 04 75 66 53 53
ddcspp@ardeche.gouv.fr