Témoignage du sergent-chef Jocelyn Truchet, blessé en Afghanistan

 

Le 10 décembre dernier, au collège Charles de Gaulle de Guilherand-Granges

 

Le jeudi 10 décembre, les 26 élèves de 3ème de la classe de "Défense et citoyenneté" ont accueilli le sergent-chef Jocelyn Truchet, militaire blessé qui a porté haut les couleurs de la France lors des 6ème Jeux mondiaux militaires organisés du 2 au 11 octobre en Corée du Sud.

Pour la première fois, 12 blessés français de la Défense y participaient, et c’est au lancer de poids que Jocelyn Truchet a remporté la médaille d’or, une étape essentielle dans son parcours qui force le respect et l’admiration.

Amputé d’une jambe, il doit réapprivoiser son corps

Son chemin aurait pu s’arrêter le 16 mai 2010, au cœur des montagnes afghane où il était déployé au sein du 13ème bataillon des chasseurs alpins. Sa mission devait s’achever quelques jours plus tard lorsqu’un engin explosif artisanal a été déclenché au passage de sa patrouille.

Très grièvement blessé, il a été amputé de la jambe gauche avant d’être rapatrié à l’hôpital Percy de Clamart où il s’est réveillé après 2 semaines de coma artificiel. Il avait alors 25 ans.

C’est avec le soutien de ses proches, de ses compagnons d’armes et d’organismes comme le Cabat (Cellule d’aide aux blessés de l’Armée de Terre) ou "Terre Fraternité" que ce battant plein d’énergie a relevé la tête.

Il lui a fallu apprivoiser ce nouveau corps, tout réapprendre, accomplir les gestes du quotidien avec son handicap, tester plusieurs prothèses. Jocelyn Truchet a rejoint le 13ème BCA moins d’un an après sa terrible blessure. Il travaille désormais, au Service d’Information et des Relations publiques des Armées (Sirpa) à Lyon.

Le sergent-chef Jocelyn Truchet enchaîne les projets

Parallèlement, il a vite compris que son retour à la vie passerait par le sport tant il avait besoin de défis pour se reconstruire. Passionné de montagne, ce savoyard a repris l’escalade, la pratique de la cascade de glace et réalisé l’ascension de l’Aiguille du Midi en 2012 avant de participer aux championnats militaires handisport et de briller aux JMM du mois d’octobre.

Guidé par une pugnacité sans faille, il songe déjà à de nouveaux projets car rien ne lui paraît impossible. "J’ai de la chance, je suis en vie, alors je fonce, je ne m’interdis rien !". Il rédige actuellement le scénario d’un film historique se déroulant en juin 1940. Il a aussi pris le temps de dédicacer son livre intitulé "Blessé de guerre", un ouvrage offert aux élèves par le capitaine William AVOIES, de la Délégation militaire départementale, qui a organisé cette belle rencontre.

Aux nombreuses questions qui lui ont été posées par les collégiens, il a répondu avec franchise et modestie, précisant "qu’il n’a pas regret sur cette mission afghane, il n’a fait que son métier de soldat dont il connaissait les risques".

Pour les élèves et les adultes présents, ce moment d’échanges demeurera une expérience inoubliable.

Stéphanie BUIS

 
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)