Contenu

Évolution de la sécheresse

 

Les pluies de ces derniers jours ont été bénéfiques pour les débits dans les cours d’eau. C’est le cas de manière significative dans les secteurs hydrographiques du sud du département (Beaume, Chassezac, Ardèche), mais également dans une moindre mesure plus au nord (Ouvèze, Eyrieux, Doux et Cance).

La situation reste toutefois fragile et le répit risque d’être très passager. Pour ces raisons, les mesures de restriction antérieurement prises pour assurer une gestion prudente de la ressource en eau doivent pour l’instant être maintenues. Seul le secteur hydrographique de l’Ouvèze, auquel étaient imposées des mesures du niveau CRISE, se voit reclassé au niveau ALERTE RENFORCEE. L’évolution des débits des cours d’eau sera examinée dans les jours prochains ; cette évolution risque d’être rapide et les mesures de renforcement des prescriptions nécessaires seraient alors rapidement mises en place, notamment pour les secteurs hydrographiques de l’Ouvèze et du Doux qui présentaient des débits bien en dessous du seuil de CRISE avant les pluies.

Le préfet de l’Ardèche a donc, par arrêté préfectoral :
- reclassé au niveau « ALERTE RENFORCEE » le secteur hydrographique de l’Ouvèze,
- maintenus au niveau « ALERTE RENFORCEE » les secteurs hydrographiques de la Cance, du Doux, de l’Eyrieux, de la Beaume et du Chassezac et de la Cèze,
- maintenus au niveau « ALERTE » les bassins versants de l’Ardèche (inclus Ardèche soutenue), de la Loire et de l’Allier,

Ces dispositions conduisent à des limitations des usages de l’eau définies par l’arrêté cadre « sécheresse » n° 07-2021-06-17-00007 du 17 juin 2021.

La situation de grande précocité dans la prise des mesures de restrictions cette année et l’intensité de la sécheresse doivent inciter tous les usagers à réduire durablement et autant que possible leurs consommations. En fonction de l’évolution ultérieure des débits, des mesures supplémentaires pourront être prises rapidement.

Pour les particuliers et les collectivités, à l’exception de l’eau provenant des stockages d’eau de pluie ou de retenues collinaires, les mesures de restriction mise en place sur les bassins de l’Ardèche (inclus Ardèche soutenue), de l’Allier et de la Loire se résument de la façon suivante :

Les mesures de restriction mise en place dans les bassins de la Cance, le Doux, l’Eyrieux, l’Ouvèze, la Cèze, la Beaume et le Chassezac se résument de la façon suivante :

 
 

Documents associés :