Contenu

L’État au soutien de l’investissement public local

 

Garant du développement équilibré des territoires ruraux, l’État accompagne plus que jamais les projets d’investissement structurants des collectivités ardéchoises. Ce soutien à l’investissement public local se traduit notamment par la mobilisation de la dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) et de la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL).

En 2021, face aux conséquences de la crise sanitaire, l’État a ainsi apporté un soutien essentiel aux collectivités afin de construire ensemble l’Ardèche de demain. Le plan France relance a permis de financer de nombreux projets qui améliorent le quotidien des ardéchois. Il est possible de citer notamment la construction d’une maison de santé à Saint-Laurent-du-Pape ou encore la création d’un nouveau bar-restaurant et d’une médiathèque à Saint-Victor.

Ce soutien financier de l’État aux collectivités ardéchoises se poursuit en 2022 : l’enveloppe de DETR et de DSIL s’élève à 19 161 788 €. En outre, la première programmation 2022 du Fonds national d’aménagement et de développement du territoire (FNADT) s’établit à 871 897 €.

Au total, plus de 20 millions d’euros de subventions sont mobilisés par l’État en 2022 pour aider les collectivités ardéchoises à réaliser leurs projets structurants.

Les collectivités ont été invitées à déposer leurs dossiers de demande de subvention via le guichet dématérialisé « Démarches-simplifiées » jusqu’à fin février. Parmi les critères d’analyse des dossiers, la maîtrise foncière et la capacité à démarrer les travaux dans l’année sont prépondérants, s’agissant d’une logique de relance économique. La première programmation représentant 75 % des crédits est en cours de notification depuis début mai. Les 25 % de crédits restants feront l’objet d’une seconde programmation courant septembre.

Les fonds accordés permettent d’engager la relance dans les territoires, de soutenir l’économie locale et d’améliorer la qualité des services publics. La préfecture finance les dossiers déposés par les communes de la plus petite à la plus grande. À titre d’exemple, la commune de Tournon-sur-Rhône bénéficie d’une subvention de 500 000 € de l’État pour financer la rénovation de l’école élémentaire des Luettes ; ou encore la ville d’Aubenas qui a obtenu une subvention de 203 000 € pour le projet de réhabilitation du château qui permettra de proposer au public une programmation culturelle d’une importante diversité avec la création du Centre d’Art Contemporain.